Intervention de Cedric Zapera au Conseil d'agglomération de la CAB

Monsieur le Président,
Depuis le début de l’année 2018, la CAB assure la compétence de la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, dont l’acronyme est la GEMAPI.

Notre collectivité lève même l’impôt pour financer cette nouvelle compétence, c’est notamment une des colonnes que l’on retrouve sur le verso de l’avis de taxe d’habitation.

Les 19 et 20 Octobre dernier, le journal l’Echo de la Dordogne suivi dès le lendemain par le journal Sud Ouest, ont révélé que le 03 Octobre 2018 la justice vous a condamné pour « cession d’animal non domestique » et « pêche en au douce non autorisée d’anguille jaune » organisés dans le cadre de votre activité professionnelle sur la rivière Dordogne.

Dans cette même affaire, un représentant de l’association Robin des Bois à qui vous avez été commandé à verser 800€ de dommages et intérêts déclarait dans la presse que (je cite) " les dates et natures des infractions révèlent que monsieur DELMARES avait une organisation bien rodée de pêche illégale et de contrebande"

Dès lors qu’un des 4 champs d’intervention de la GEMPI est « la protection et la restauration des zones humides », il paraît immoral à notre groupe politique qu’un braconnier dont les experts indiquent qu’il est aussi un contrebandier puisse exercer la moindre compétence sur le sujet !

Le groupe Communiste / Front de Gauche pose donc les questions suivantes : 
Est il pertinent et crédible de conserver la GEMAPI dans les compétences de l’agglomération ?

Quel sera le niveau d’intervention où de délégation du Président de l’Agglomération dans l’administration de cette compétence ?

Allez vous placer cette compétence sous tutelle de l’état ?

Allez vous transférer cette compétence à un syndicat intercommunal ?

Revenir