Déclaration du PCF et des élus communistes de Périgueux et agglomération

 

Avec les cheminots samedi

 

Depuis des mois, le PCF et les élus communistes alertent sur une situation prévisible. Nous nous félicitons des mobilisations et des prises de conscience en cours. Nous sommes pleinement aux côtés de cheminots et des organisations syndicales qui mènent la lutte.

Nous serons samedi à la marche sur Périgueux et appelons l’ensemble des périgourdines et périgourdins à les rejoindre pour faire reculer et mettre en échec les idées libérales à l’œuvre à la SNCF. Nous appelons tous les élus progressistes et républicains à venir ceints de leur écharpe tricolore.

Nous ne nous résignons pas à voir le jeu politique actuel se résoudre à annoncer toujours moins de dépenses publiques.
Cette vague de suppression d’emplois aux ateliers, résulte d’un choix politique précis. L’Etat baisse en effet considérablement ses investissements pour le rail et transfert avec ses appels d’offres la maintenance vers le privé. Cet été encore de nombreuses suppressions de lignes ont eu lieu sans compter les trains de nuit.

On peut en faire un autre, il suffit de le vouloir, comme pour Alstom.
Il faut une politique globale de relance du rail dont la SNCF et les usagers ont besoin.

D’Alstom aux ateliers SNCF, aujourd’hui c’est la toute la filière industrielle ferroviaire française qui est menacée. La France, la Dordogne ont besoin de leurs fleurons industriels et pas simplement d’emplois précarisés dans le tourisme. La nation doit investir dans ce domaine, venir en soutien de ces secteurs.

Nous avons besoin d’une vraie vision industrielle et stratégique, bref d’une vraie politique industrielle sur le long terme. Et pas de vues à court terme pour répondre aux défis et besoins d’aujourd’hui.


Laurent Perea, secrétaire du PCF Dordogne
Vianney Le Vacon, conseiller municipal PCF de Périgueux

 

 

 

Revenir